Le beau temps semble revenir enfin mais le foehn, lui, ne nous fait pas de cadeau. Les goulottes sont désespérément sèches, aussi avec Dani nous partons pour la classique Petit Viking à la pointe du Domino. Le foehn ce jour est très soutenu et nous croulons sous les coulées de neige et de spindrifts qui dévalent depuis le haut de la face. Décision est prise de faire demi tour dès le début. Lucien et Marcel qui démarrent après nous aurons plus de chance.

En effet une fois de retour à nos skis les coulées diminuent et ils peuvent poursuivent jusqu’à la fin des longueurs techniques alors qu’avec Dani nous glissons vers la vallée.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Quelques jours après je pars en solitaire grimper la Frendo-Ravanel à l’aiguille Carrée que je n’ai jamais parcouru. Je partage la benne avec Colin Haley et Rob Smith qui y sont allés la veille. Colin me dit que le crux n’est pas si facile et bien fin.

 

Je démarre la goulotte seul et arrive rapidement au constat que les chaussures pierre Gignoux sont bien limitées en escalade. Dès que je force sur un profil raide, mes talons se décollent complètement et j’ai le sentiment que je vais perdre ma chaussure! Arrivé sous le crux, je vois qu’il y’a bien trop peu de glace pour grimper décordé sans que l’escalade ne devienne aléatoire.

 

Décision est prise de déployer ma corde pour un auto assurage, toujours être dans l’anticipation… Au final je n’aurai que deux points de protections, bien douteux, sur 40m . Arrivé à la fin des longueurs techniques je démarre les rappels , rejoins mes skis puis retrouve la vallée.

 

Je retrouve ensuite Vallorcine en milieu de journée puis les étoiles…

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.