Sélectionner une page

Le pilier central du Freney est un itinéraire majeur. Mystifié par l’épisode dramatique lors de la première tentative avec Bonatti et Mazeaut, l’ascension de cet itinéraire chargé d’histoire pousse au respect des anciens. Cet épisode tragique de l’alpinisme se retrouve notamment dans les écrits de Bonatti, Montagnes d’une Vie ou Virginie Troussier, Au milieu de l’été, un invincible hiver.

C’est en compagnie de Yorick Vion que ce projet s’est réalisé. Contacté au dernier moment Yorick répond présent au milieu de l’été 2015 et quitte sa Savoie pour me rejoindre à Chamonix.

Nous quittons la voiture dans la Val Ferrey Italien et effectuons l’approche pour rejoindre l’abris Eccles via un glacier ramoli par la chaleur estivale.

Comme à son habitude le crépuscule s’invite et la pensée du projet à réaliser induit son lot d’incertitudes et d’angoisses sous-jacentes. Nous partageons ces deux jours avec un trinome du groupe excellence du CAF.

Le réveil est une délivrance et nous franchissons de nuit le col Ecles. Une mélange de rappels et déescalade nous permet d’accéder à la base de tous ces piliers. 

La journée de grimpe sera belle, longue, accompagnée d’une verticalité croissante, avec pour point d’orgue les longueurs de la chandelle. Le vent se joindra à nous dans les longueurs d’escalade artificielle.

Alors que le jour décline la montagne se parre de sa plus belle étoffe colorée. Nous cheminons vers le sommet du mt Blanc, les sommets s’enflamment et l’horizon nous magnétise par son incandescence. 

Le temps se fige une fois encore.