Sélectionner une page

La voie Colton MacIntyre est une des lignes majeures de la face nord des Grandes Jorasses, un trait de glace de 1200m au voisinage du flanc droit de l’éperon Walker. L’année 2014 restera singulière du fait de conditions de glace particulièrement optimales sur l’ensemble des grandes faces nord des Alpes. Cet itinéraire fut mis en lumière lors de l’ascension de vitesse hivernale réalisée par Ueli Steck en 2008. A noter en 2014 le solo audacieux réalisé par Julien Irilli avec approche et retour effectué en parapente. Pour Eliot Hennion et moi-même, la stratégie fut bien plus classique! Nous étions le 2 Septembre au prélude de ce qui sera après nous un véritable déchainement de cordées dans la face. Malgrè cela nous fumes nombreux ce jour là avec beaucoup de grimpeurs engagés dans la Colton et une coactivité dangeureuse à gérer. Les conditions de la face rendirent l’escalade techniquement modérée, néanmoins le niveau d’exposition de par la mauvaise qualité des protections ne fut pas négligeable. En fin de journée depuis le sommet de la walker le temps semblait s’être ralenti presque figé tant grimper sur cette montagne m’émeut. Durant la descente avec la fatigue et la baisse de vigilance, sous le sommet, versant italien, Eliot dévissa au dessus de moi et me dépassa en glissant. Dans l’action, je n’eu d’autre choix que de sauter dans le vide de l’autre côté de l’arête, versant sud Est. Le brin de corde en 7,7mm se trancha jusqu’à la moitié après avoir cisaillé la neige jusqu’aux rochers sous jacents. Je m’écrasais en contrebas sur le dos dans du rocher brisé. La glissade enrayée, et l’adrélanine redescendue, nous reprîmes notre descente l’esprit échaudé .